Addictif espace en boite

Quelques jours après la fin des Utopiales et son édition 2015 autour de la notion de réalité(s), c’est tout naturellement que je vous propose un petit article axé science-fiction, espace intersidéral et trous noirs oculo-ludico-temporels mis en boite, alias séries TV et jeux vidéos !

Espace en boite
Ce magnifique montage vous est offert par mes soins avec la participation de Wally, mes maigres débuts sous Blender, une photo de Carnia Nebula par Hubble (Wikimedia). Vous trouverez des représentations  de cet acabit sur des sites comme https://omnionica.wikispaces.com/ywnivrs .

Pour suivre le fil en douceur, voici les quelques thématiques que nous aborderons : l’aventure, la gestion, la vie en société et l’entraide.

Aventure

Une bonne aventure et la plupart des gens sont captivés. Les ingrédients de base consistent en une bonne dose d’action, des rebondissements en quantité et des pics d’émotions (avec un registre épique si possible). Une recette à toute épreuve, pourvu que cela soit bien dosé.

Stargate

Stargate
Droits réservés MGM

Stargate c’est une franchise basée sur une idée : une race extraterrestre a laissé derrière elle, sur Terre, un anneau de métal qui s’avère être une porte permettant de voyager instantanément vers une autre (de préférence à des années-lumière de la première). Les épisodes vont suivre les aventures d’équipes attachantes qui vont découvrir l’Univers et les peuples qui y vivent… Si la mythologie développée est vraiment sympa et complexe, la première série est plus orientée « action » que les suivantes (Universe surtout).

Firefly

Firefly
Droits réservés

Une autre série d’aventure souvent qualifiée de western spatial : Firefly. Une des séries vraiment atypiques avec un casting charismatique et une ambiance vraiment unique mais arrêtée beaucoup trop tôt (ce n’est pas une raison pour ne pas la regarder !). Un passage comme une étoile filante dans l’univers des séries qui a quand même réussi l’exploit de rester dans le cœur de bien des fans.

Killjoys

Killjoys
Droits réservés

Après le western, passons côté chasseurs de prime ! Dans cette série récente et plutôt efficace, on passe rapidement d’un duo à un trio de chasseurs de primes « officiels » (avec chacun leur part de mystère sinon ça n’est pas drôle) dans un monde dirigé par un consortium et de grandes familles aristocratiques que vous adorerez détester. Sans prétendre réinventer la roue, ni le laser médical ou encore éviter certains clichés (il faut l’avouer), elle offre un bon divertissement spatial. Une seule saison à ce jour mais une seconde serait en commande.

Gestion

Pour partir à l’aventure, il faut bien gérer ses ressources. On oublie bien souvent qu’un vaisseau spatial a besoin de tout plein de choses pour fonctionner et être entretenu (carburant, Scotch pour le carton qui s’affaisse…).

Out There Omega - une petite sortie dans l'espace ?Du coup il y a des gens comme le studio à l’origine de Out There Omega qui se sont dit qu’ils allaient s’emparer du problème et nous éduquer à la gestion de ressources.

Ne pas tomber en panne de carburant, de fer pour réparer la coque abîmée et prévoir sa route (en priant pour éviter de tomber face à face avec un kraken de l’espace) n’ont jamais représenté un challenge aussi amusant jusque là !

Vie en société

Il arrive cependant que l’on rencontre des civilisations extraterrestres ou tout simplement décide de se prendre la tête avec ses compagnons de voyages pour savoir si l’un deux n’a pas décidé de faire exploser le vaisseau… Oui, la vie en société classique en somme. Les interactions inéluctables dès qu’un certain nombre de protagonistes entrent en scène : peurs, compromis, doutes, remises en question…

Battlestar Galactica

Battlestar Galactica - Cène dans l'espace mise en boite
Battlestar Galactica ou la Cène selon Ste Science-fiction

Un monument. Sans aucun doute une des séries qui explore le mieux les différentes facettes de l’être humain et de ses interactions sous couvert d’un space-opéra. Petit extrait tiré du site de l’ONU (oui oui) :

17 mars 2009 – L’épisode final de la série télévisée américaine Battlestar Galactica a été l’occasion pour le département de l’information des Nations Unies d’organiser mardi une table ronde […].

La discussion au siège de l’ONU à New York devait aborder certains thèmes tels que les droits de l’Homme, le terrorisme, les enfants et les conflits armés, et la réconciliation et le dialogue dans le contexte de la civilisation et de la foi.

«Cet évènement montrera comment la capacité à raconter des histoires peut améliorer la visibilité de sujets humanitaires cruciaux», a déclaré le Secrétaire général adjoint à la communication et à l’information Kiyo Akasaka. […].

Battlestar Galactica raconte l’histoire des derniers survivants de l’humanité et de leur lutte pour trouver un nouveau foyer alors qu’ils tentent d’échapper à leurs ennemis mortels. La série a reçu plusieurs prix.

Entraide

Quand on voit les galères de tous ces personnages ci-dessus et la façon parfois étonnante (pour ne pas dire stupide) qu’ils ont de réagir, il suffit de peu de choses pour en arriver à se demander si finalement il ne serait pas bon de leur filer un coup de main ! Vous savez, un peu comme dans ces films d’horreur où vous avez envie de crier « non pas par là !!!! » aux héros 😉

Lifeline

Avec Lifeline vous êtes le seul lien avec le monde extérieur d’un survivant. Survivant à quoi ? Thématique spatiale oblige : un crash sur une planète étrange. Le moins que l’on puisse dire c’est que maintenant, il compte vraiment sur vous.

Lifeline logo espace
A vous d’imaginer le reste !

Partageant ses pensées (humour et désespoir s’y côtoient sans cesse) et vous demandant votre avis, il vous enverra régulièrement des messages (via des notifications) au fil du temps qui passe, prolongeant efficacement l’impression que ce personnage virtuel mène sa propre vie au même rythme que la vôtre.

Lifeline - espace
Deux types de réponses possibles à chaque fois.

Un gros coup de cœur tant pour le concept que pour la réalisation, très sobre mais efficace.


Vous en avez d’autres qui vous paraissent incontournables dans le style « espace en boite » ?

Merci d'avance !

Afin que cette zone d'expression soit intéressante pour chacun voici quelques règles :

  1. Lire l'article (rédigé avec amour) et pas simplement le titre, mais personne ne fait ça 😉 n'est-ce pas ?
  2. Indiquer un nom ou un pseudo (pas de mots clés pour le référencement).
  3. Renseigner si vous le souhaitez, votre site principal ou un profil de réseau social.
  4. Rédiger un commentaire dont vous n'aurez pas honte dans 10 ans...

Petit bonhomme cliquable pour signaler une faute, une erreur, un bug...Pour signaler des coquilles, bugs, erreurs bêtes et autres choses du même acabit, merci de privilégier un message via le formulaire de contact en cliquant sur le petit bonhomme 🙂

Un commentaire, un avis, un petit mot ... c'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.