Carnets d’anecd(n)otes : la civilisation Chinoise

Dans ce format, qui se veut bref, je vous partage de petites anecdotes qui sont venues peupler mon carnet de notes prises pour préparer mes visites.


Thème du jour :
la civilisation Chinoise

 

C’est déjà compliqué de traiter la plupart des civilisations du bassin méditerranéens avant que les jeunes quittent les bancs de l’école (comme en témoigne les étrusques oubliés), alors les civilisations asiatiques… Cela tombe bien pour moi quelque part, puisque cela fait autant de choses à faire découvrir 🙂

Voici en tout cas quelques éléments qu’il me semble important de connaître sur la civilisation dont se revendique le pays le plus peuplé de la planète et quelques anecdotes au passage !

Détail - Métrage pour une robe dragon - entre 1796 et 1820 - présentée au Musée Guimet durant l'exposition le Monde vue d'Asie
Détail – Métrage pour une robe dragon – entre 1796 et 1820 – présentée au Musée Guimet durant l’exposition le Monde vue d’Asie

Nom utilisé par les chinois :

zhong guo (中国 – le pays du milieu)

Nom d’usage dans la plupart des autres pays

Chine / China … et autre variantes à la prononciation relativement proche. 


Une des hypothèses expliquant une telle différence entre natif et étrangers, s’expliquerait par l’importance de la figure de l’empereur Qin Shi Huang au moment où la Chine commence à intensifier ses échanges avec le reste du monde, allant de plus en plus vers l’Est. Qin se prononçant plus ou moins « tchin », le temps fit le reste. Il faut dire qu’outre unifier des royaumes qui se faisaient la guerre depuis plusieurs siècles, ce dirigeant connu pour sa cruauté introduisit de nombreuses réformes à marche forcée qui contribuèrent à instaurer une culture commune à chacun des territoires sous son joug. Les poids et mesures, la monnaie, l’écriture se trouvent uniformisés non plus par région, mais pour tout l’empire.


Ah, au fait vous connaissez tous au moins vaguement l’armée de terre cuite ? Ces milliers de soldats tous différents retrouvés sous terre ne sont qu’une partie des objets enterrés autour du mausolée de l’Empereur dont je vous parle justement. Le tombeau à proprement parlé n’est pas encore exploré et son ouverture sera certainement un des plus grands évènements de l’histoire de l’archéologie !

 


Signes distinctifs :

Connait une certaine stabilité au niveau de sa forme de gouvernement puisque le système impérial dura grosso modo durant 2000 ans après sa fondation par le premier empereur en -221. Oui, oui, l’Empire ne s’effondre en Chine qu’au début du XXème siècle. Un des piliers de cette stabilité est la grande place de l’administration et d’un système « méritocratique » institués dès le IIIème siècle avant notre ère, qui s’il ne fut pas toujours parfait, contribua à renforcer la prééminence du pouvoir central sur les prétentions locales. La monnaie est d’ailleurs assez révélatrice puisque après la standardisation sous Qin, on retrouve les pièces rondes à trou carré qui seront utilisée quotidiennement  au XXème siècle !

En haut : différents types de monnaies, bêche (photo Davidhartill Wikimedia) ou couteau (photo Michel-georges bernard Wikimedia) en usage jusqu'à l'avènement de l'Empereur Qin. En bas : monnaies rondes avec trou carré de différentes époques qui sont devenues le standard (photo Shizhao Wikimedia) comme le prouve la statue de Jean Mich à droite qui sculpte en 1910-11 un ouvrier chinois avec salaire autour du cou fait d'un collier de monnaie (photo perso)
En haut : différents types de monnaies, bêche (photo Davidhartill Wikimedia) ou couteau (photo Michel-georges bernard Wikimedia) en usage jusqu’à l’avènement de l’Empereur Qin.
En bas : monnaies rondes avec trou carré de différentes époques qui sont devenues le standard (photo Shizhao Wikimedia) comme le prouve la statue du luxembourgeois Jean Mich à droite qui sculpte, non sans un regard empreint de préjugés racistes, un ouvrier chinois vu vers 1910 avec son salaire autour du cou : un collier de monnaies rondes à trou carré (photo perso).

Pays immense dont les limites changèrent régulièrement, les origines ethniques des habitants furent variées, mais également celles des dirigeants ! Il n’y a pas « un » chinois type, mais bien de nombreux. Si j’osai un parallèle très critiquable, il faudrait penser plutôt à la diversité des pays d’Europe en un seul pays qu’à un peuple uniforme, même si des éléments culturels communs existent.

Pot en bronze avec scènes de chasse - période des Printemps et Automnes ou période (entre -770 et -475) Henan Museum -
Pot en bronze avec scènes de chasse – période des Printemps et Automnes ou période (entre -770 et -475) – Henan Museum

Un des dénominateurs communs durant l’Antiquité était la forte présence d’objets en bronze dans les tombes de nobles. La porcelaine pour laquelle la majorité d’entre nous connaissons plus la chine, à tel point que le terme est homonyme du pays dans certaines langues, se développera en fait surtout à partir de la période médiévale, alors que l’utilisation de bronze déclinera. Les modes vont et viennent… 

 

Détail - plan du temple de Confucius - estampe de 1907 à partir d'une planche de 1722 - Musée national des arts asiatiques Guimet - MG 152
Détail – plan du temple de Confucius – estampe de 1907 à partir d’une planche de 1722 – Musée national des arts asiatiques Guimet – MG 152

Les courants de pensées et religions sont nombreux, mais ont pour point commun d’envisager l’existence d’une nouvelle existence après la mort. Ceci explique la présence dans les tombes antiques de tout un matériel, jusqu’au Ier siècle cela pouvait comprendre des sacrifices humains (épouses, musiciens, guerriers…), permettant une future vie confortable pour les grands dirigeants.


Miniature en céramique à glaçure verte d'un pavillon d'eau à trois étages - dynastie Han (entre -206 et 220) - Henan Museum
Miniature en céramique à glaçure verte d’un pavillon d’eau à trois étages (agréable durant les chaleurs d’été pour les dirigeants) – dynastie Han (entre -206 et 220) – Henan Museum

 

Date de naissance :
Compliquée. Si l’on parle en réalité archéologique deux camps s’affrontent :

  • pour le discours officiel chinois situe la naissance de cette civilisation vers -2205 avec le Yu le Grand, fondateur de la dynastie des Xia ;
  • la majorité du monde de la recherche remet en question la réalité d’une dynastie Xia, ou du moins en minimise l’importance, et se base plutôt sur les années -1600 et l’avènement de la dynastie Shang.

Lieu de naissance :
Globalement autour du fleuve Jaune et plus particulièrement du côté de l’actuelle province du Henan.


Adresse :
La Chine actuelle n’est pas très loin de son expansion maximale si l’on compte en termes de surface, mais sachez qu’elle déborda de tous côtés suivant les dynasties, allant occuper par moment l’actuelle Mongolie, une partie de la Russie, de la Corée ainsi que du Vietnam…


Date de décès :
Difficile de parler de réelle disparition de cette civilisation bien sûr, mais deux dates peuvent être considérées comme des tournants majeurs :

  • le 29 août 1842, l’empereur signe le traité de Nankin après une sévère défaite contre le Royaume-Unis qui récupéra Hong-Kong et surtout imposera ses conditions dans de multiples domaines dont le commerce de l’opium, créant un fort ressentiment dans la population, déclencheur de crises futures ;
  • en 1966 est lancée une révolution culturelle par Mao Zedong, à la tête de la récente République populaire de Chine (1949) avec pour but de faire table rase du passé tant au figuré que de manière concrète.

 

C’est tout pour cette fois !
Alors, quel est le détail inconnu jusque-là que vous en retiendrez ?

NB : Pour ceux qui se demanderaient d'où vient le carnet qui illustre l'article, c'est un cadeau/prototype réalisé par Peccadille sur la base d'une de ses linogravures (boutique Etsy) inspirées des Songes drôlatiques de Pantagruel (d'où est tiré mon avatar et logo).

 

Merci d'avance !

Afin que cette zone d'expression soit intéressante pour chacun voici quelques règles :

  1. Lire l'article (rédigé avec amour) et pas simplement le titre, mais personne ne fait ça 😉 n'est-ce pas ?
  2. Indiquer un nom ou un pseudo (pas de mots clés pour le référencement).
  3. Renseigner si vous le souhaitez, votre site principal ou un profil de réseau social.
  4. Rédiger un commentaire dont vous n'aurez pas honte dans 10 ans...

Petit bonhomme cliquable pour signaler une faute, une erreur, un bug...Pour signaler des coquilles, bugs, erreurs bêtes et autres choses du même acabit, merci de privilégier un message via le formulaire de contact en cliquant sur le petit bonhomme 🙂

Un commentaire, un avis, un petit mot ... c'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.