Carnets d’anecd(n)otes : Étrusques

Dans ce format, qui se veut bref, je vous partage de petites anecdotes qui sont venues peupler mon carnet de notes prises pour préparer mes visites.


Thème du jour :
les Étrusques

injustement méconnus et pourtant toujours si présents

 

Comme nous n’avons pas tous entendu parler de ces gaillards lors de notre passage sur les bancs de l’école, permettez-moi de vous présenter ces petites anecdotes sous la forme d’une simili fiche d’identité qui sans creuser profondément dans les spécificités de la culture étrusque, vous en dévoilera je l’espère quelques aspects étonnants !

Je vous préviens tout de suite, ça va être vite le bazar question identité, rien qu’en commençant par le nom sous lequel les désigner…


Ce petit bronze daté de -480-490 a été retrouvé à Orvieto sur le campo de la Fierra
Ce petit bronze, une possible déesse, est daté de -490/480 et a été retrouvé à Orvieto lors de fouilles sur le Campo de la Fierra.

Nom d’usage moderne :
Étrusques

Nom que leur donnait les Romains :
Etrusci ou Tusci

Nom que leur donnait les grecs :
Tyrrhéniens

Nom qu’un historien grec (Denys d’Halicarnasse) nous dit qu’ils se donnaient :
Rasenna

 


Signes distinctifs :

parlent une langue qui ne ressemble pas aux autres du coin et que l’on comprend toujours difficilement, empruntent leur alphabet aux Grecs en faisant des modifs persos de lettres ou en écrivant de droite à gauche, n’aiment pas qu’on déplacent les bornes et déterrent des nains, sont spécialisés dans la divination (foudre, tonnerre, oiseaux, entrailles…), sont persuadés de disparaître à moyen terme et de savoir prédire quand, commercent beaucoup et livrent bataille en mer, exploitent le métal avec brio… et force esclaves, ne laissent pas les femmes en dehors de la vie sociale notamment des banquets…

Surnommé le foie de Plaisance, cet objet est une sorte de maquette pour permettre aux apprentis haruspices de s’entraîner à faire des divinations et à repérer à quel dieu s'intéresser selon la zone du foie qui présente une irrégularité.
Surnommé le foie de Plaisance, cet objet est une sorte de maquette pour probablement permettre aux apprentis haruspices de s’entraîner à la divination sur foie et à repérer à quel dieu s’intéresser selon la zone de l’organe qui présente une irrégularité.
-> cliquable pour la page Wikipedia sur le sujet

Orant (personnage en prière) étrusque en bronze (5 cm à vue de nez) tirés des fouilles du Campo della Fiera à Orvieto - entre le Vème et le IVème siècle avant notre ère (photo perso de qualité médiocre vectorisée pour effet de style... discutable)
Orant (personnage en prière) étrusque en bronze (5 cm à vue de nez) tiré des fouilles du Campo della Fiera à Orvieto – entre le Vème et le IVème siècle avant notre ère (photo perso de qualité médiocre vectorisée pour effet de style… discutable)

Date de naissance :
aux environs de -700 

Lieu de naissance :
la question qu’il ne fallait pas poser !!! En fait deux camps s’opposent depuis l’Antiquité, avec les tenants de la thèse autochtone d’un côté et ceux de la thèse « Asie Mineure ».


Adresse :
Italie, actuelle Toscane (résidence principale), mais le territoire à son expansion maximale s’agrandit notamment au nord et vers le sud ainsi que jusqu’en Corse.
D’ailleurs « toscane » et « Tusci » sonnent un peu pareil non ? Et oui, c’est la terre des Étrusques, qui est bordée à l’ouest par la mer… Tyrrhénienne (leur nom grec si vous avez bien suivi) ! Ah la magie des toponymes qui nous révèlent l’histoire lointaine 🙂


Date de décès :
officiellement en -264 avec la prise de la dernière cité étrusque (Velzna/Volsinii/Orvieto ?) par les Romains, dont les premiers rois furent d’ailleurs très probablement étrusques et non pas biberonnés par une louve ; officieusement, plutôt une assimilation progressive par les Romains…


 

C’est tout pour cette fois !
Alors, quel est le détail inconnu jusque-là que vous en retiendrez ?

NB : Pour ceux qui se demanderaient d'où vient le carnet qui illustre l'article, c'est un cadeau/prototype réalisé par Peccadille sur la base d'une de ses linogravures (boutique Etsy) inspirées des Songes drôlatiques de Pantagruel (d'où est tiré mon avatar et logo).

Merci d'avance !

Afin que cette zone d'expression soit intéressante pour chacun voici quelques règles :

  1. Lire l'article (rédigé avec amour) et pas simplement le titre, mais personne ne fait ça 😉 n'est-ce pas ?
  2. Indiquer un nom ou un pseudo (pas de mots clés pour le référencement).
  3. Renseigner si vous le souhaitez, votre site principal ou un profil de réseau social.
  4. Rédiger un commentaire dont vous n'aurez pas honte dans 10 ans...

Un commentaire, un avis, un petit mot ... c'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.