Chronophage – Arvo Pärt

Chronophage est une série de billets où je vous invite à prendre le temps d’apprécier…
Un brin à contre-courant des résumés, des tops 5, de la course du quotidien, ce sont quelques minutes que je vous souhaite ressourçantes ou tout du moins apaisantes.

 

Pour ce premier billet du genre, je vous propose d’écouter une pièce de 6 minutes environ, écrite par Arvo Pärt (né en 1935), compositeur estonien, surtout connu pour son style minimaliste. Vous y trouverez une série d’entrelacs musicaux comme décrit graphiquement sur la couverture du livre-ci dessous, au dessus de « cantus ». C’est à la fois simple et élégant à mes yeux…

The Cambridge Companion to Arvo Pärt - Edited by Andrew Shenton
The Cambridge Companion to Arvo Pärt – Edited by Andrew Shenton – droits réservés

 

Dernière petite information avant de lancer la musique : le morceau est construit comme un canon, des entrées successives donc, associé non pas un à boulet guerrier mais à une cloche éthérée, dans le style tintinnabuli (du latin « cloches ») qu’Arvo Pärt a développé à partir de 1976.

 

Arvo Pärt​ – Cantus in Memoriam Benjamin Britten

 

Ce morceau est lié à des sentiments bien particuliers et pour ne pas risquer de vous influencer je vous invite si vous êtes curieux à voir l’article Wikipedia à ce sujet, toujours est-il qu’il m’a évoqué à la première écoute de nombreuses images mentales.
Je serais intrigué de savoir si c’est le cas pour vous aussi et quelles sont-elles ?

Merci d'avance !

Afin que cette zone d'expression soit intéressante pour chacun voici quelques règles :

  1. Lire l'article (rédigé avec amour) et pas simplement le titre, mais personne ne fait ça 😉 n'est-ce pas ?
  2. Indiquer un nom ou un pseudo (pas de mots clés pour le référencement).
  3. Renseigner si vous le souhaitez, votre site principal ou un profil de réseau social.
  4. Rédiger un commentaire dont vous n'aurez pas honte dans 10 ans...

Petit bonhomme cliquable pour signaler une faute, une erreur, un bug...Pour signaler des coquilles, bugs, erreurs bêtes et autres choses du même acabit, merci de privilégier un message via le formulaire de contact en cliquant sur le petit bonhomme 🙂

Un commentaire, un avis, un petit mot ... c'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.