Détails sur craquelures – les oreilles du Léman

Des voiles en oreilles, c’est ainsi que l’on désigne cette façon de placer ces voiles latines à l’opposé l’une de l’autre… Longue histoire qui se joue ici,  celle des barques du Léman.

François Bocion – Le lac Léman depuis l’embouchure de la Veyveyse – 1878 – Fondation de l’Hermitage, Lausanne

Ces barques d’une vingtaine de mètres, loin des petites choses frêles que l’on désigne ailleurs sous le même vocable, sont  probablement héritières de galères de guerre fabriquées sur le lac pour que le duc de Savoie puisse exercer sa puissance militaire sur terre comme sur cette sorte de petite mer qu’est le Léman.

Des siècles plus tard donc, les galères aux fonds des eaux, ce sont ces bateaux de transport de marchandises (notamment de la pierre des carrières de Meillerie) à l’allure si particulière qui dominèrent le lac, devenant partie intégrante de son identité visuelle. Pour en savoir plus n’hésitez pas à faire le tour des musées qui jalonnent les rives ou à regarder les nombreuses photos, affiches ou cartes postales, qui décorent les bars et restaurants du coin, témoins d’une époque aujourd’hui révolue.


à voir aussiLes barques du Léman sur Wikipédia

François Bocion sur Wikipédia 

Site web officiel de la (superbe) Fondation de l’Hermitage 🙂

 

Merci d'avance !

Afin que cette zone d'expression soit intéressante pour chacun voici quelques règles :

  1. Lire l'article (rédigé avec amour) et pas simplement le titre, mais personne ne fait ça 😉 n'est-ce pas ?
  2. Indiquer un nom ou un pseudo (pas de mots clés pour le référencement).
  3. Renseigner si vous le souhaitez, votre site principal ou un profil de réseau social.
  4. Rédiger un commentaire dont vous n'aurez pas honte dans 10 ans...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge