Détails sur craquelures – Impressionnantes capucines

Ce tableau dans la contemplation duquel je me suis volontiers perdu est l’oeuvre de Jacobus van Looy.

De tuin, peint par Jacobus van Looy en 1893, exposé au Teylers museum de Leyde.
De tuin, peint par Jacobus van Looy en 1893, exposé au Teylers museum de Leyde.

Jacobus van Looy (1855-1930) nous livre ici une scène où les capucines en fleurs forment l’essentiel du paysage. La femme au chapeau, épouse de l’artiste, à l’arrière-plan permet déjà de situer la scène dans le temps par ses habits à la charnière du XIXème et XXème siècle mais si l’on sait que cette toile intitulée De tuin, ce qui se traduit par « Le jardin » en français, a été peinte en extérieur en 1893 alors que le peintre revenait d’un séjour à Paris, les pièces du puzzle commencent à s’emboîter…

Vous comprenez mieux le jeux de mots douteux qui s’est glissé dans le titre de ce « détails sur craquelures » ? 😉 C’était l’occasion de vous montrer un tableau qui m’a beaucoup plu mais aussi de rappeler que les influences s’exportent.

Merci d'avance !

Afin que cette zone d'expression soit intéressante pour chacun voici quelques règles :

  1. Lire l'article (rédigé avec amour) et pas simplement le titre, mais personne ne fait ça 😉 n'est-ce pas ?
  2. Indiquer un nom ou un pseudo (pas de mots clés pour le référencement).
  3. Renseigner si vous le souhaitez, votre site principal ou un profil de réseau social.
  4. Rédiger un commentaire dont vous n'aurez pas honte dans 10 ans...

Petit bonhomme cliquable pour signaler une faute, une erreur, un bug...Pour signaler des coquilles, bugs, erreurs bêtes et autres choses du même acabit, merci de privilégier un message via le formulaire de contact en cliquant sur le petit bonhomme 🙂

Un commentaire, un avis, un petit mot ... c'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.