Tchou-tchou

Rien de plus normal pour nombre d’entre nous que de prendre un tchou-tchou (personne n’a déposé l’expression encore ?) : train, métro, tramway ou autres transports en commun assimilés…

Mon défi du jour consiste à essayer de vous faire découvrir au moins une anecdote à ce sujet ! Dites-moi quelle est votre découverte préférée dans les commentaires et si vous les connaissiez toutes (oui oui, il y a toujours quelqu’un) et libre à vous de nous en faire découvrir une autre 😉


Une loco nommée…

Commençons doucement avec la nom de locomotive à vapeur qui effectua les premiers trajets payants : Catch-me who can ou une fois traduit en français M’attrape qui peut !

Catch Me Who Can, 1808, billet pour un tour de tchou tchou...
Catch Me Who Can, 1808, billet pour un tour de tchou-tchou…

Le nom donne l’impression d’un bolide inarrêtable mais en fait il a surtout tourné en rond et fut le manège insolite de Londres avant de casser ses rails deux mois plus tard…

Tchou-tchou-manège
« Celui qui attrape la queue du Mickey a droit à son tour gratuit ! »
Richard Trevithick’s Railroad Euston Square 1809, Science Museum, Blythe House, 1809-1925. Object No. 1973-336. © NRM/Pictorial Collection

La France a construit des voies pour tchou-tchou jusque dans la corne de l’Afrique

La politique coloniale a été aussi une politique d’aménagement ferroviaire qui a duré longtemps afin d’ouvrir des voies commerciales fiables et rapides, enfin rapides…

Je vous laisse en découvrir plus avec ce reportage de l’émission Cinq colonnes à la une diffusée le 08 avril 1960 sur la RTF.


Même dans les marais de Brière on prenait le RER !

Brière barques

En fait, plus exactement, c’est le petit train de Brière que les paysans devaient attraper chaque matin, après avoir conduit les animaux sur les îlots pour aller continuer leur journée de travail aux chantiers navals de Saint-Nazaire, et rebelote en fin de journée !

Un vrai mode de vie et une aventure de tous les jours comme le montre un petit film de 1947 (dont je suis totalement fan !) visible sur la cinémathèque de Bretagne dans la Collection Mémoire du Travail.

Outre l’énorme travail de sauvegarde de la mémoire collective que je salue, c’est une mine d’or question anecdotes que je vous invite à consulter ne serait-ce que par curiosité.

Brière avec Saint-Nazaire en fond La Brière avec Saint-Nazaire en fond, oui oui ! C’est bien le pont et l’un des immenses portiques des chantiers navals que vous apercevez à l’horizon !


Alors, l’épisode tchou-tchou vous aura laissé quelques images en tête ?

Dites-moi tout 😉

Merci d'avance !

Afin que cette zone d'expression soit intéressante pour chacun voici quelques règles :

  1. Lire l'article (rédigé avec amour) et pas simplement le titre, mais personne ne fait ça 😉 n'est-ce pas ?
  2. Indiquer un nom ou un pseudo (pas de mots clés pour le référencement).
  3. Renseigner si vous le souhaitez, votre site principal ou un profil de réseau social.
  4. Rédiger un commentaire dont vous n'aurez pas honte dans 10 ans...

Petit bonhomme cliquable pour signaler une faute, une erreur, un bug...Pour signaler des coquilles, bugs, erreurs bêtes et autres choses du même acabit, merci de privilégier un message via le formulaire de contact en cliquant sur le petit bonhomme 🙂

Un commentaire sur “Tchou-tchou

Un commentaire, un avis, un petit mot ... c'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.