Bonne bouille de musée #1

Pour trancher avec l’image souvent sévère ou solennelle que l’on se fait des musées et de ce(ux) que l’on y rencontre, j’ai décidé de lancer un nouveau format (ils commencent à s’accumuler) qui mettra en avant une sélection des rencontres les plus sympathiques que j’ai faites jusque-ici.

Je pourrais rapprocher cela de la série « Détails sur craquelures » où j’essaie d’apporter une touche ludique tout en continuant de mettre en avant les détails avec l’ambition, un peu présomptueuse peut-être, de vous donner encore plus envie de les chercher, ces détails étonnants.

Ici, il s’agira par contre de bonnes bouilles 🙂

La première rencontre, qui m’a d’ailleurs inspiré cet article, se cache au superbe musée d’ethnographie, Volkenkunde Museum, de Haarlem…

volkenkunde-museum-de-haarlem

… aux Pays-bas, mais vient du pays de l’autre Harlem : les Etats-Unis d’Amérique 😉

kachina-dawa
Cette poupée a été réalisée en 1990 dans les techniques traditionnelles des Hopis par Manfred Susunkewa, un des membres de cette tribu de natifs américains. Pour plus d’informations (EN), vous pouvez accéder à la fiche de l’objet fournie par le Volkenkunde Museum en cliquant sur l’image.

Si vous trouvez aussi qu’il a une bonne bouille, donnez-lui de la visibilité en partageant ce billet 😉

Merci d'avance !

Afin que cette zone d'expression soit intéressante pour chacun voici quelques règles :

  1. Lire l'article (rédigé avec amour) et pas simplement le titre, mais personne ne fait ça 😉 n'est-ce pas ?
  2. Indiquer un nom ou un pseudo (pas de mots clés pour le référencement).
  3. Renseigner si vous le souhaitez, votre site principal ou un profil de réseau social.
  4. Rédiger un commentaire dont vous n'aurez pas honte dans 10 ans...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge