Chansonnier cordiforme – Trésors de Gallica

Chansonnier : un recueil de chansons. Cordiforme : en forme de cœur. Un chansonnier cordiforme n’est donc qu’un simple recueil de chansons en forme de cœur… Enfin, simple, c’est un coup à me faire rabrouer par des historiens de l’art en colère 🙂 En fait il est sublime !


Et si on l’écoutait ce chansonnier cordiforme ?

Pour vous mettre dans l’ambiance, je vous propose tout de suite de lancer en fond sonore les chants qui en sont tirés 😉 :


Datant de 1470-1480, il est rempli de décors plus colorés les uns que les autres et d’une foule de personnages et monstres qui valent sans conteste d’en tourner les pages, même virtuellement. Regardez donc cette courte sélection :

 

 

Une histoire de cœur

Ce manuscrit fut exécuté, à la fin du XVème siècle en Savoie, pour un prêtre du nom de Jean de Montchenu qui, si l’on en croit un contemporain et le fait qu’il ait été excommunié peu de temps avant sa mort, n’était pas bien fréquentable selon les critères de l’époque. Toujours est-il que ce chansonnier cordiforme est de grande qualité, non seulement par sa forme très rare, mais surtout par ses décors en marges (marginalia) qui encadrent la plupart des chants.

Il passera de main en main avant, au XVIIIème siècle, de rejoindre successivement celles de deux barons bibliophiles, Pichon puis Rothschild. Ce dernier le donna ensuite à la Bibliothèque nationale de France, ce qui nous permet de l’admirer aujourd’hui via Gallica.

chansonnier cordiforme

 

Je ne peux que vous inciter fortement à aller le voir par vous-même puisque que je n’en ai bien sûr pas montré la moitié des beautés : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b525044884 <3


à voir aussiPour un peu plus d’informations à son sujet, Wikipédia est déjà pas mal, mais pour les anglophones il y a une source à lire qui est à l’origine faite pour aller avec le cd que vous avez peut-être écouté en lisant l’article.

Merci d'avance !

Afin que cette zone d'expression soit intéressante pour chacun voici quelques règles :

  1. Lire l'article (rédigé avec amour) et pas simplement le titre, mais personne ne fait ça 😉 n'est-ce pas ?
  2. Indiquer un nom ou un pseudo (pas de mots clés pour le référencement).
  3. Renseigner si vous le souhaitez, votre site principal ou un profil de réseau social.
  4. Rédiger un commentaire dont vous n'aurez pas honte dans 10 ans...

7 commentaires sur “Chansonnier cordiforme – Trésors de Gallica

  1. Splendide !
    J’adore ces vieux livres qui fourmillent de détails.

    Merci pour ces découvertes. J’ai lu tes précédents articles mais dans le train et du coup j’ai pas mis de petite note 🙂

  2. XVème siècle. Si la condition des paysans était misérable, il circulait assez d’argent pour permettre cette forme d’art, même si ce nedevait pas être reconnu comme tel. Merci à l’auteur.

Un commentaire, un avis, un petit mot ... c'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.