Parenthèse — Rêver d’Italie

Je ne savais pas trop où causer de ça jusque-là alors, hop, une nouvelle catégorie qui s’appellera “Parenthèse”

Vous y trouverez de temps à autres quelques mots sur certaines de mes expériences ou créations diverses qui n’ont pas réellement de lien direct avec Pour une image, mais dont j’ai tout simplement envie de vous parler parce que je me dis que ça peut peut-être vous intéresser aussi.

Première Parenthèse : l’exposition “Rêver d’Italie, voyager par l’image”

Cette exposition se tient au Musée Boucher-de-Perthes d’Abbeville (site internet, page Facebook).

C’est Pecadille, qui tient Orion en aéroplane, dont je vous ai souvent parlé ici, qui au cours d’une discussion m’a glissé qu’elle allait être associée au commissariat d’une exposition sur les vues d’optiques, sortes de gravures du XVIIIème siècle faites en séries, un peu à la façon carte postale représentant des endroits connus de villes (place St Marc de Venise, port de Naples etc.) et faites pour être vues avec une boîte pourvue de lentilles afin de renforcer l’immersion.

Sachant que je m’amuse pour le blog à faire parfois quelques Gifs animés et sachant que dans la plupart (peut-être toutes d’ailleurs ?) de ces vues d’optiques, de petits personnages sont présents, elle m’a demandé si cela ne me dirait pas de jouer un peu avec ces matériaux et qui sait, peut-être fournir quelques créations à un petit musée dynamique à qui elle avait très envie de filer un coup de pouce 🙂

L’idée m’a paru séduisante et une fois que j’ai reçu et observé avec plaisir les numérisations, de temps à autres, j’ai animé avec mes modestes compétences quelques images :

 

Rien de parfait ni d’extraordinaire, néanmoins cela m’a permis de continuer à m’améliorer et dans la foulée, j’ai même tenté d’en faire la base d’une petite vidéo 😉

Manifestement, cela a plu et est utilisé pour la communication du musée 🙂 alors j’ai envie de dire que c’est encore mieux ! Mon espoir reste qu’un jour, les budgets soient suffisamment augmentés pour que ce genre de choses qui contribuent à donner une image attrayante des musées (même si certains se débrouillent super bien avec très peu, restons réaliste, c’est grâce à l’investissement à 200% des employés) puissent être réalisé par du personnel ou commandé… Ce n’est pas forcément la priorité de tous les politiques et cela peut se comprendre, mais rêvons un peu 😉

En tout cas, cela m’aura fait un cas pratique, qui n’aura privé personne de boulot car ne répondant pas à une commande type concours moisis ni financé aucune entreprise. Niveau éthique personnelle, je m’y retrouve et cela me permet de continuer à affûter mes compétences tout en gardant un pied dans le monde professionnel.

J’espère que vous aurez pris plaisir à regarder ces petites créations, n’hésitez pas à les critiquer (en bien comme en mal) et surtout à me donner vos astuces et suggestions pour améliorer tout ça si un jour j’en refais de nouveau.

Merci d’avance !

Afin que cette zone d’expression soit intéressante pour chacun voici quelques règles : 

  1. Lire l’article (rédigé avec amour) et pas simplement le titre, mais personne ne fait ça 😉 n’est-ce pas ?
  2. Indiquer un nom ou un pseudo (pas de mots clés pour le référencement).
  3. Renseigner si vous le souhaitez, votre site principal ou un profil de réseau social.
  4. Rédiger un commentaire dont vous n’aurez pas honte dans 10 ans…

4 commentaires sur “Parenthèse — Rêver d’Italie

    1. Disons que l’on sait bien maintenant que pour attirer un public qui ne vient pas voir d’expo et de musée, il faut vraiment de gros efforts niveau communication (et tarifs bien-sûr mais pas que) alors si ça peut contribuer à attirer des gens qui n’auraient pas l’idée de tenter la visite, c’est cool 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge